FORUM NORDTRIATHLON, du site http://www.nordtri.info

Triathlon Duathlon Aquathlon Run & Bike au Nord de Paris http://www.nordtri.info/

N'oubliez pas de m'envoyer les résultats et formulaires des épreuves régionales : Nord et Picardie. Merci d'avance.
Les Pseudos sont maintenant personnalisables dans la mesure ou vous avez correctement renseigné les champs "NOM" & "Prénom". Pour les modifier, allez dans le menu "Profil".

    EMBRUNMAN 2010

    Partagez
    avatar
    Julien DEQUIDT
    Bavard

    Masculin
    Nombre de messages : 14
    Age : 33
    Localisation : oxelaere (cassel)
    Date d'inscription : 09/08/2007

    EMBRUNMAN 2010

    Message par Julien DEQUIDT le Lun 16 Aoû 2010, 18:46

    Pas mal d'athlètes régionaux se sont alignés sur embrun ce week end .....
    Bravo à tous ces guerriers !!! Ah non on dit finisher bref...

    plutôt que de relire la course du vainqueur dans le prochain ttriathlète mag, ça m'interresse plus de connaître la course de nos nordistes !
    Ca serait cool de pouvoir vous lire.....allez vous êtes plus à 1h près !!!
    Bravo les gars ! salut

    Mr Barjot (peru adrien)
    Langue pendue

    Masculin
    Nombre de messages : 167
    Age : 32
    Localisation : Haubourdin
    Date d'inscription : 27/08/2008

    Re: EMBRUNMAN 2010

    Message par Mr Barjot (peru adrien) le Lun 16 Aoû 2010, 19:31

    Il y avait un de mon club fabien qui a termine en 17h il me semble. Deja 14h30 a Cambrai m'avait suffit je lui incline mon chapeau bas , c'est un moral d'acier qu'il faut pour tenir aussi longtemps...
    avatar
    Arno VANDECASTEELE
    Langue pendue

    Masculin
    Nombre de messages : 76
    Age : 42
    Localisation : Flines lez raches
    Date d'inscription : 05/04/2008

    Re: EMBRUNMAN 2010

    Message par Arno VANDECASTEELE le Sam 21 Aoû 2010, 08:57

    Trois triathlètes de la Flines Team et trois finishers pour cette édition 2010.

    Epreuve pas si radine que l'on pouvait me le prétendre, j'en veux pour preuve les deux Tee Shirts techniques offert par l'organisateur (même si faute d'orthographe au dos). J'ai pu croiser Guillaume Gillodts sur le marathon, il était dans son deuxième semi. Quel plaisir de le voir représenter notre région à un aussi haut niveau. Il termine à la douzième place en ayant la délicatesse de ne pas tailler les croupières de Gilles Reboul. Antoine Perche avait déjà fait trés fort sur l'édition 2009.

    Pour réussir cette épreuve, la préparation se doit d'être irréprochable. Nous avions pris la décision de nous faire coacher pendant 10 mois par Guy Hemmerlin à travers Endurance Training Concept. Le moyen d'être rassuré sur la quantité et la qualité d'entraînement à produire.

    Autres clefs de succés, arriver sur les lieux une dizaine de jours avant l'épreuve en essayant de loger en altitude, reconnaître quelques portions du parcours VEL avec le tour du lac, les gorges du Guil, l'Izoard, Pallon et Chalvet, s'habituer au revêtement catastrophique qui vous broie les cervicales à la longue.

    Une épreuve à faire mais à préparer sérieusement pour ne pas se faire broyer.

    Sophie Pontzeele 15h07'
    Kaliffa Thierry 16h54'
    Arno Vandecastelle 13h37'

    A vous..... Wink








    Sebastien HASSEVELDE
    Bavard

    Masculin
    Nombre de messages : 22
    Age : 40
    Localisation : ERQUINGHEM-LYS
    Date d'inscription : 24/05/2009

    Re: EMBRUNMAN 2010

    Message par Sebastien HASSEVELDE le Sam 21 Aoû 2010, 10:11

    Bravo à tous, cela force le respect et l'admiration ! J'ai eu l'occasion de me promener dans le village il y a 2 ans, j'ai ainsi pu regarder un peu les arrivées dans le parc à vélos et les transitions, et nous n'avons pas manqué d'encourager les triathlètes lors de leurs passages au sein du village d'Embrun, d'ailleurs je me sentais même un peu coupable de pouvoir déguster une glace tranquillement assis sur la terrasse d'un café alors que je voyais bon nombre de coureurs qui étaient pour la plupart en galère !
    J'ai apprécié les encouragements donnés par le public présent, c'est vraiment une très belle course, même si apparemment au niveau de l'organisation il y aurait eu quelques couacs...

    Embrun est aux triathlétes ce que Paris-Colmar est aux marcheurs Wink, la course est belle, dure et doit nécessiter une préparation énorme. Encore bravo aux Finishers (et aussi à ceux qui ont été contraints d'arrêter, car il me semble que les délais sur le parcours vélo sont loin d'être faciles...)

    Yannick Obein
    Nouveau

    Masculin
    Nombre de messages : 1
    Age : 42
    Localisation : Uxem
    Date d'inscription : 22/08/2010

    Re: EMBRUNMAN 2010

    Message par Yannick Obein le Lun 23 Aoû 2010, 20:30

    Salut à vous
    Mon CR et celui de Fred sur le site du club :
    www.tl59.fr
    avatar
    Sophie PONTZEELE
    Nouveau

    Féminin
    Nombre de messages : 8
    Age : 39
    Localisation : douai
    Date d'inscription : 20/05/2007

    Re: EMBRUNMAN 2010

    Message par Sophie PONTZEELE le Mar 21 Sep 2010, 20:15

    Avec retard, je replace sur le forum mon récit, mis en commentaire de news au départ :

    Bon, je me lance... Embrun était mon 2nd triathlon distance Ironman, après le Ch'triman l'année dernière. C'est un triathlon qui me faisait rêver, pour le mythe qu'il représente et la beauté époustouflante de ses paysages. Mais c'est aussi une épreuve qui fait peur, quand on vient du plat pays ! La crainte d'un départ natation la nuit d'abord... En fait, l'ambiance au départ natation est si extraordinaire, avec les nombreux spectateurs, que l'on se sent porté. Ce qui ne m'a pas empêchée, avec un petit groupe de féminines (les filles partent 10 mn avant), de me perdre un peu au 1er tour. La 3ème bouée avait tourné et l'on ne voyait pas le gros point rouge censé nous guider ! Pas de panique cependant, on a juste fait un peu de rab Smile). Sinon, l'eau était d'une température très agréable, et le fait de partir 10 mn avant nous a évité la bousculade et permis de nager très confortablement. Sortie de l'eau en 1h11, j'avais prévu 1h15 environ. Jusqu'ici tout va bien ! Commence alors le vélo, dont j'avais reconnu le parcours avec Thierry, mon compagnon, durant les semaines précédentes. Dès la sortie du parc, on entame une ascension d'environ 6 km en continu, entre 6 et 9 % de pente, en direction des Méans. Viens ensuite un replat puis une montée moins pentue et plus irrégulière jusqu'au 13è km. Arrivée aux Méans, la vue sur le lac de Serre-Ponçon est magnifique... quand le temps est clair, ce qui n'est pas le cas ce 15 août ! La météo est fraîche et brumeuse, ce qui donne un autre charme au paysage. On attaque ensuite la descente vers Savines et son magnifique pont qui permet de traverser le lac. Jusque-là je suis dans mes temps. On entame ensuite une montée vers St-André d'Embrun, sur la route en balcon qui longe la nationale, avant de redescendre sur la nationale jusque Guillestre. Au rond-point en bas de Guillestre, j'ai 5 mn d'avance sur mon tableau de marche. Il faut dire que les délais étaient pour moi une obsession. Car les délais vélo peuvent sembler larges pour les bons cyclistes ou ceux qui ne connaissent pas le parcours, mais pour moi et d'autres ce n'est pas si simple ! Et un an de préparation pour être finalement mise hors délai, ça ferait mal ! Heureusement tout va bien de ce côté-là. On remonte ensuite les gorges du Guil avant d'attaquer la montée au Col de l'Izoard, plat de résistance de cette "longue journée de sport" comme dirait un copain triathlète... Ce sera pour moi le moment le plus difficile. Je termine l'ascension très fatiquée, mais sans avoir mis pied à terre, avec environ 5 mn de "retard" sur mes prévisions (arrivée vers 12h10-12h15 là-haut, la barrière horaire étant 13h10). J’entame ensuite la descente vers Briançon, assez raide et technique au début avec ses virages serrés en épingle, et plus roulante vers la fin. Après Briançon, on prend brusquement un fort vent de face qui me mine un peu le moral… Heureusement, en remontant sur la route en balcon, on est un peu plus protégés du vent. Au fur et à mesure qu’on s’approche de la difficulté suivante, je retrouve un « second souffle ». J’attaque donc la côte de Pallon plutôt bien requinquée. Pour ceux qui ne connaissent pas, il s’agit d’un raidillon de 1,4 km, en ligne droite, à 10 % de moyenne. Une côte qui fait bien mal aux jambes et qui scotche les triathlètes sur le bitume, après 40 km de descente et de parties plutôt roulantes depuis l’Izoard… Mais tout se passe bien pour moi, je mouline avec mon 30/29 (et oui, je roule en triple, et heureusement pour moi !! Au passage, je double d’ailleurs quelques gars en compact en train de s’arracher les cuisses ), et j’avance à 8,5 / 9 km/h. Une fois cette difficulté passée, reste à redescendre sur la nationale (avec toujours quelques remontées « coup de cul » au passage), puis à remonter sur St-André d’Embrun, et revenir sur Embrun. Et là, on est presque à 180 km, mais on ne va pas au parc à vélo… L’organisateur a eu la bonté (ou le sadisme ?) de nous achever avec la fameuse montée de Chalvet, soit environ 5 km entre 6 et 9 %. L’ascension se passe bien, je regagne même du temps sur mes horaires de passage prévus. La descente, par contre est épouvantable : gravillons, trous, ornières, il faut rester vigilant jusqu’au bout sous peine de chuter juste avant l’arrivée du vélo ! J’arrive au parc à 15h57, après 10h07 de course. Satisfaite, je prends le temps de me changer entièrement pour la course à pied (ah, le bonheur de mettre des vêtements propres et secs !) et de passer au pipi-room avant d’attaquer le marathon à 16h07. C’est parti pour la dernière épreuve du jour, et non des moindres. En effet, si le vélo présente un fort dénivelé (environ 3 800m selon le compteur de Thierry), le marathon est loin d’être plat ! Des faux-plats, des petits coups de cul, et deux vraies côtes (avant la montée en centre-ville et vers Baratier) à chaque tour… Au 1er semi, je pars sur un rythme de 10 km/h environ. Je m’arrête brièvement à chaque ravito, malgré des douleurs à l’estomac qui se renforcent à chaque gorgée bue ou chaque aliment avalé. Mieux vaut des brûlures d’estomac que la panne sèche, qui serait irrémédiable ! Au bout de 2h, j’ai parcouru 19 km tout juste, tout va bien. Le second tour sera plus compliqué. Après 25 km les jambes deviennent plus lourdes et il devient difficile de courir (enfin trottiner…) dans les côtes. D’autant que les brûlures d’estomac sont de plus en plus fortes. Pour couronner le tout, nous aurons droit lors de ce second semi – pour ceux qui ne sont pas encore arrivés ! – à 2 gros orages qui vont nous tremper jusqu’aux os et faire chuter nettement la température. Pas le choix, il faut courir malgré les douleurs pour ne pas être congelés ! Je termine finalement en 15h06, très heureuse d’être « finisher » et d’avoir réussi à passer sous les 15h30, ce qui était mon objectif. Embrun est une épreuve magnifique, qu’il faut préparer sérieusement mais qui n’est pas insurmontable, même pour les triathlètes lambda de ch’Nord. Alors pour ceux qui hésitent encore, lancez-vous dans l’aventure, vous ne le regretterez pas !
    avatar
    Francois Admin
    Rang: Administrateur

    Masculin
    Nombre de messages : 895
    Age : 42
    Localisation : BUIGNY L'ABBE (ABBEVILLE 80)
    Date d'inscription : 07/10/2004

    Re: EMBRUNMAN 2010

    Message par Francois Admin le Sam 25 Sep 2010, 11:06

    Yannick Obein a écrit:Salut à vous
    Mon CR et celui de Fred sur le site du club :
    www.tl59.fr

    Tu peux peut être faire un copier/coller sur le forum ?


    _________________
    --------
    François, Administrateur Bénévole NordTri.info
    contact: admin@nordtri.info
    http://www.nordtri.info/ - http://forum.nordtri.info/
    avatar
    Francois Admin
    Rang: Administrateur

    Masculin
    Nombre de messages : 895
    Age : 42
    Localisation : BUIGNY L'ABBE (ABBEVILLE 80)
    Date d'inscription : 07/10/2004

    Re: EMBRUNMAN 2010

    Message par Francois Admin le Sam 25 Sep 2010, 11:07

    Sophie PONTZEELE a écrit:Avec retard, je replace sur le forum mon récit, mis en commentaire de news au départ :

    Bon, je me lance... Embrun était mon 2nd triathlon distance Ironman, après le Ch'triman l'année dernière. C'est un triathlon qui me fai [... ] rieusement mais qui n’est pas insurmontable, même pour les triathlètes lambda de ch’Nord. Alors pour ceux qui hésitent encore, lancez-vous dans l’aventure, vous ne le regretterez pas !

    A lire ton récit, cela motive vraiment ...


    _________________
    --------
    François, Administrateur Bénévole NordTri.info
    contact: admin@nordtri.info
    http://www.nordtri.info/ - http://forum.nordtri.info/

    Contenu sponsorisé

    Re: EMBRUNMAN 2010

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mer 22 Nov 2017, 10:57